Créer mon blog M'identifier

Une belle journée...?

Le 17 septembre 2013, 20:25 dans Humeurs 0

Aujourd'hui aurait pu être une belle journée...

En effet j'avais un entretien professionnel aujourd'hui tres attendu et très stressant qui s'est finalement très bien passé.... Je suis donc reparite du travail ce soir le sourire aux lèvres, pleine d espoir pour la suite...

La journée aurait pu être bien plus belle si j'avais pu partager cette satisfaction ce soir avec lui... Jusqu'ici j'ai toujours partagé mes petites réussites avec lui car il m'a boosté et elles sont aussi grâce à lui...

Hier je n'ai pas eu de nouvelles de la journée de lui mais ce matin il m'a envoyé un petit "bonne chance" auquel j'ai répondu "merci" seulement.... J'ai pris sur moi pour ne pas dire plus car il m'a dit dimanche de le "laisser respirer"... C'est drôlement dur faut l'admettre, ça m'obsède, je pense à ça 35 000 000 de fois par jour!

Après je reconnais que j'attends beaucoup de jeudi... Et oui jeudi ça fera (ça ferait?! :(((( ) 8 mois alors j'espère que cette journée sera belle et à la hauteur de l'attachement que l'on a l'un pour l'autre au fond...

Ca sera peut être la grosse déception.... Mais je ne  veux pas y croire, c'est impossible....

Bref pour le moment je tiens, et j'espère que ce silence lui fera prendre conscience du manque....

 

Put*** de bord** de m**** je veux y croire!!!!!

Un dimanche sans lui....

Le 17 septembre 2013, 20:08 dans Humeurs 0

Il est 21h48... la journée se termine, c'est donc officiel, j'aurai passé ce dimanche sans lui...
C'est peut-être idiot mais nous avions l'habitude de passer notre grasse mat' du dimanche matin ensemble, c'était notre journée tranquille histoire de se retrouver (seule journée de repos en commun faut dire et ne vivant pas ensemble..)
Depuis les textos tout à l'heure je ne lui ai pas réécris... je prends vraiment sur moi car j'en meurs d'envie mais je pense, enfin au fond de moi je suis convaincue qu'il tient vraiment à moi mais que tout ce qu'il s'est passé a entaché tout ça (à juste titre faut dire) et qu'il a besoin de temps.

Je ne sais pourquoi mais je sens qu'entre nous il y a un attachement atypique et je suis persuadée que c'est auprès de lui que se trouve mon bonheur...
Dans mon esprit il est inconcevable de me mettre avec un autre ou de le voir avec une autre...

Et pourtant j'ai connu pas mal de personnes... J'ai eu une longue relation en étant ado, une relation de 6 ans commencée à mes 15 ans, j'étais même partie de chez mes parents pour vivre avec lui (envers et contre tout et malgré ça j'ai réussi mes études, ce qui a fait fermer pas mal de gueules faut le reconnaître).
Sauf que cette relation n'a été qu'en dents de scie.... un menteur compulsif qui a joué la séduction avec des amies à moi, des inconnues.... dans mon dos bien sur, j'ai fini parano à fouiller son téléphone, à le suivre...
Jusqu'au jour où je me suis rendue compte que j'avais de la haine contre lui... et je suis (enfin) partie.
Mais faut reconnaître que faire une croix sur une belle histoire de jeunesse (monsieur avait tout quitté pour fuir les 800kms qui nous séparaient).... c'est forcément difficile de refaire confiance à nouveau...

De là il a fallu se reconstruire.... j'ai eu quelques mois plus tard une relation d'un mois avec quelqu'un qui est parti sans prévenir, qui a fait le mort soudainement....
A nouveau quelques mois plus tard j'ai eu une relation de 2 mois très complice, où nous passions beaucoup beaucoup de temps ensemble, et bam soudainement plus de nouvelles...

Alors blessée et meurtrie j'ai cru que j'allai pouvoir jouer et enchaîner ainsi les hommes, les relations purement physiques sans lendemain... je pensais que cette fois ci c'est moi qui avait le contrôle, qui jouait avec eux.... et au fil des relations cela a évolué en "SF" comme je m'amusais à le dire...
Oh oui je faisais la maline à jongler entre 4/5 sexfriends, comme ça j'en avais toujours un quand je voulais... Mais au fil du temps c'était de l'attention, de la tendresse, une présence dont j'avais besoin et pas juste un rapport physique... Alors je suis devenue oppressante auprès de ces mecs avec qui pourtant je ne me voyais vraiment pas engager une vraie relation...
Et dès qu'aucun d'eux ne pouvait venir me voir je passais la soirée en pleurs et je finissais par me tourner vers un autre...
Finalement je voulais à tout prix qu'on m'aime quite à ne pas être moi même....

Lorsqu'une psychologue l'année dernière m'a fait réaliser que cette attitude était destructrice pour moi j'ai réussi à la cesser après mon déménagement...
Après tout entrée dans la vie active, nouvelle ville, nouvelle vie..... il était temps de prendre un nouveau départ.... Je pensais que ça serait aussi simple que ça..

Alors suite à ce déménagement je suis rentrée dans la plus longue période d'abstinence que j'ai connu: 6mois... y'a eu des opportunités que j'ai refusé car je ne me projetais avec ces personnes et je refusais de recommencer le même cycle!

Je me suis alors plongée dans le boulot, tête dans le guidon à fond, je ne faisais que ça, aucune sortie, aucune vie sociale, aucune question.... J'avoue que je ne sais même pas comment j'ai pu faire...
Et puis on a appris fin novembre que mon grand-père avait un cancer... au fil des jours on a enchaîné les mauvaises nouvelles sur sa santé pour enfin apprendre qu'il était condamné... tout ça en à peine un mois...
Je me rappelle encore quand on m'a appelé à ma pause boulot me disant qu'il lui restait quelques heures...J'ai voulu finir ma journée de travail et lorsque je suis arrivée (1h45 de voiture), il était trop tard.... arfff voilà les larmes qui reviennent... Tout ça quelques jours avant Noël...
Dur moment, mais vous le devinez... pourtant on ne peut pas dire en soit qu'on ne s'y attendait pas... Papy a toujours bu et fumé plus que raisonnable... on se fait toujours rattrapé un jour où l'autre...n'est-ce-pas?
Mais la vitesse avec laquelle les choses se sont enchaînées à été un gros coup dur...

Lorsque je suis revenue chez moi en janvier je ne me voyais pas retourner à 100% dans le boulot... Alors je me suis inscrite sur un site pour rencontrer quelqu'un de serieux... rapidement je suis retombée dans ce cycle de parano genre "forcement il joue avec moi"...
Et puis j'ai rencontré F. dès le départ ça a été tendu, prises de tête, je ne croyais rien de ce qu'il me disait, je doutais de tout... je n'avais peut-être pas totalement tord puisqu'il m'a avoué longtemps après qu'au départ il n'avait aucunement l'intention de s'engager (faut dire qu'il en avait une autre 10j avant de me rencontrer) et puis rapidement je me suis confiée à lui.... et il s'est senti responsable de moi, il a pris conscience qu'il ne pouvait pas jouer cette fois ci....

Mes excès ont provoqué beaucoup de prises de tête, je ne croyais rien, jamais , non il ne pouvait pas être serieux, non il ne pouvait pas tenir à moi, non il n'avait pas la profession qu'il disait, oui forcément il allait me laisser tomber, m'abandonner sans prévenir!

Et au final jusqu'ici je lui ai reproché beaucoup de choses, j'ai crée des prises de tête pour des motif futiles au possible.... pour vérifié qu'il ne partirai pas, qu'il ne me laisserai pas tomber, j'"avais besoin d'être rassuré là-dessus en permanence, tous les jours....à lui demander s'il m'aimait plusieurs fois par jour...
Au début forcément il a tenu bon, me disant qu'il m'aiderait à m'en sortir et qu'il serait présent... Mais il a vu que ça ne passait pas, que c'était toujours pareil et qu'on ne pouvait passer une semaine sans que lui dise "on a qu'à arrêter là puisque tu t'en fou" et blablabla....

Je lui ai mis une pression de fou et j'ai toujours attendu qu'il soit là pour moi (même parfois à venir me rejoindre à 4/5heures du matin parce que je n'allais pas bien) et moi au final sans m'en rendre compte je n'étais pas là pour moi lorsqu'il en avait besoin...

Je sais qu'à sa place une grande partie des mecs seraient partis.... dur d'essayer de rassurer et d'être présent pour une fille qui n'a pas encaissé son passé dont on est pas responsable... pourtant lui a été présent et je l'ai pas ménagé...
7 mois plus tard je suis sur le point de le perdre et je hais cette idée car je sais que s'il n'y avait pas toutes ces difficultés de mon côté ça marcherait nous 2 et je me projette vraiment concrètement avec lui, je ne me dis pas un jour j'aurai un enfant mais un jour j'aurai un enfant AVEC LUI!

Jeudi ça fera 8 mois.... j'espère vraiment passer une belle soirée avec lui... j'avoue que j'ai beaucoup d'attentes sur cette journée...

...je ne veux pas le perdre...

Je finis l'article il est 22h26....un défouloir ce blog...j'espère qu'il ne restera pas complètement sans réponses

Sans lui?!

Le 17 septembre 2013, 20:07 dans Humeurs 0

Hier soir j'ai dépassé les limites... J'ai mal réagi quand il m'a répété qu'il ne voulait plus de cette relation qui ne le rendait plus heureux, qu'il ne ressentait plus d'amour pour moi... Je l'ai giflé... Je sais j'ai honte ça ne résout rien...quand on me fait "mal" j essaie de faire mal à mon tour...
Et comme d'habitude ça a fini avec moi en pleurs dans ses bras...

Résultat j'ai passé la journée à m'en vouloir, à ruminer en espérant le voir ce soir... Et le verdict tombe "laisse moi respirer s'il te plaît" (oui oui écrit en entier)... Et me voilà en pleurs, incapable de relever la tête... Alors que je dois préparer plein de choses pour le boulot d'ici mardi, ma tête est ailleurs...

J'ai qu'une envie c'est d'être dans ses bras, car dans ces moments là où je suis au plus mal seul ses bras peuvent m'aider...
J'ai qu'une envie: l'appeler sans cesse, attendre devant chez lui pour avoir ce dont j'ai besoin: ses bras, LUI!
Mais je sais que si je fais ça dans le contexte actuel je l'aurai perdu définitivement...

Put*** que c'est difficile... Je ne peux tellement pas vivre sans lui et là où je m'en veux plus que jamais c'est que je sais que c'est un mec bien!

Croyez moi des cons j'en ai croisé, là c'est pas le cas, il a passé des nuits à me consoler, à m'écouter et me réconforter, il s'est même absenté du travail parfois pour passer la journée avec moi quand il sentait que j'en avais besoin... Il a fait des vraies preuves d'amour (dont un AR dans la journée en TGV à plus de 200€ pour me rejoindre sur mon lieu de vacances pour me prouver qu'il m'aimait parce que nous étions en froid, a cause de moi et mes angoisses encore une fois, pour venir m'offrir la bague que j'avais vu dans la vitrine avec lui quelques jours plus tôt).


Je suis donc bien en train de perdre celui qu'il me fallait... Je ne sais pas quoi faire.... Je suis seule chez moi, au bord du gouffre, à vouloir passer des heures à dormir dans le noir, alors que dans 2j j'ai un entretien au boulot pour lequel je dois taffer à mort!!

J'ai tellement besoin de lui.... Je veux tellement le voir

Voir la suite ≫